UNION DURABLE ET LES DIFFERENTS COMPLEXES. QU’EN PENSEZ VOUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

UNION DURABLE ET LES DIFFERENTS COMPLEXES. QU’EN PENSEZ VOUS

Message  Admin le Dim 3 Juin - 5:52

UNION DURABLE ET OLIVIER OBRINGER VOUS PROPOSENT :

UNION DURABLE ET LES DIFFERENTS COMPLEXES. QU’EN PENSEZ VOUS


Le complexe d’abandon : sentiment de rejet, d’être mal-aimé. Peur excessive de la séparation, correspond à un état dépressif. La personne n’est jamais sûre de l’affection qu’on lui porte, elle devient méchante, agressive, etc. Désir d’amour absolu et de preuves d’affection constantes ainsi que de fusion dans le couple.
Réaction possible de rejet de toute affectivité par peur d’aimer puis de perdre l’autre. Tendance à tout intellectualiser.

Des personnes très passionnelles peuvent investir toute leur passion en une seule personne.
Possibilité de refus d’engagement avec une personne.
Une autre réaction possible est de se sacrifier, de toujours aider les autres dans le but d’être aimé. Ces personnes sont souvent envahissantes pour les autres.
Ce complexe provient soit d’une absence d’amour dans l’enfance (absence de contact avec la mère) soit d’une concentration trop importante de l’amour des parents sur un enfant unique. Ce dernier voudra être le centre des êtres qui l’aimeront, ce qui n’est pas facile pour un partenaire.

Complexe de rivalité fraternelle : complexe engendré par la naissance du frère ou de la sœur. L’enfant ressent un complexe d’abandon et aura tendance à régresser. Devenu adulte, il ressentira un sentiment de rivalité à l’égard de beaucoup de personnes.

Complexe d’insécurité : correspond à un manque de confiance en la vie et en soi. La personne peut souffrir de phobies. Elle peut se construire tout un système de sécurité (par exemple en conservant des choses en abondance). Si l’insécurité est niée (selon Adler) elle va se transformer en témérité excessive. Ce complexe provient d’une absence d’amour, de l’existence de liens difficiles avec les autres, etc.

Complexe de castration : symbole de la castration de sa personnalité. Difficulté à s’affirmer personnellement. Provient de parents trop possessifs qui dirigent l’enfant de peur de le perdre, ce qui fait que devenu adulte, l’enfant aura peur de quitter ses parents, de devenir autonome et d’avoir une relation durable. Il développera pour ses parents des sentiments ambivalents d’amour et de haine.
Ce complexe se manifeste par une surcompensation, un désir de vouloir dépasser son père pour lui prouver quelque chose, sentiments de donjuanisme, d’autoritarisme, de sadisme, etc.
On répète souvent l’attitude de ses parents.

Complexe de culpabilité : très fréquent. Dû à la rigidité de la conscience morale, idée du devoir. Dramatisation des moindres fautes ou erreurs. Se traduit par l’autopunition. Recherche de justification. Va avec le perfectionnisme. Peur du jugement des autres. La personne ne se sent parfois plus digne d’être aimée (mépris de soi-même).
Certains sentiments de culpabilité sont nécessaires quand on fait du tort à autrui.
L’origine de ce complexe est la culpabilisation excessive, une éducation trop stricte (le bien / le mal), la comparaison continuelle avec autrui, etc.

Complexe d’infériorité : terme crée par Adler qui fait une distinction entre le sentiment et le complexe d’infériorité. L’enfant développe un sentiment d’infériorité face à l’adulte (volonté de puissance pour compenser ce sentiment), ce sentiment est normal chez l’enfant. Le complexe d’infériorité provient d’un manque de confiance en soi. Un enfant trop gâté par ses parents une fois adulte ne comprendra pas pourquoi tout le monde ne l’aime pas et développera un complexe d’infériorité.
La compensation se fera par des rêves de grandeur, par une mégalomanie, etc.
Pour Adler, le complexe d’infériorité provient d’une mauvaise compensation du sentiment d’infériorité de l’enfance.
Certaines personnes n’osent pas s’exprimer de peur d’être ridicules. Elles deviennent dépendantes de l’autorité. Chez les femmes, il peut exister un sentiment d’infériorité par rapport aux hommes (origine culturelle), la réaction à ce sentiment se traduira par une conduite de garçon manqué.
Le sentiment d’infériorité peut être surcompensé par le complexe de supériorité (vanité, ironie, etc.).
Les causes de ce complexe sont la souffrance d’un handicape réel, la souffrance de ne pas être conforme aux normes sociales, l’éducation infériorisante, etc.

Complexe de Narcisse : centration sur soi et incapacité d’aimer. Fait de trouver naturel d’être aimé sans retour. C’est aussi le fait de s’autoanalyser et de ne parler que de soi. Fait de ne s’intéresser à l’autre que si on se reconnaît en lui. Le narcissisme s’étend au prolongement du Moi (famille, amis, etc.), il est associé aux complexes d’abandon, d’infériorité et de culpabilité.
Une personne très susceptible l’est car elle rapporte tout à elle-même.
La société exalte le culte du Moi.

Conclusion

Il y a des degrés variables dans les complexes. La prise de conscience de la manière dont se forment les complexes permet d’y remédier.
Les complexes sont dangereux quand ils empêchent la communication, le contact et l’écoute des autres.

CET ARTICLE EST OFFERT PAR

http://www.union-durable.com/

A BIENTOT
avatar
Admin
Admin

Messages : 107
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 50
Localisation : PARIS

Voir le profil de l'utilisateur http://www.union-durable.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum